Manager l’inconnu pour accompagner les changements vers les jours d’après.

La crise que nous vivons génère un non-retour. Avec l’arrivée du Covid-19, en quelques heures, nous avons basculé d’un monde connu et prévisible à un monde inconnu et imprévisible. Un nouveau chapitre de notre vie personnelle et professionnelle s’ouvre.

Comment dès lors accompagner ce changement ?

Il y a fort à parier que le jour où nous basculerons du confinement au déconfinement fera date dans l’histoire du pays. Plus rien en effet ne sera comme avant. La transformation des organisations est inévitable. Et souhaitable.

Entamer une réflexion globale 

A l’heure de la voie ouverte vers un déconfinement progressif, il nous faut prendre conscience que nous ne reviendrons pas au monde d’avant. Quel monde construire alors ?

Les modes de travail et de vie vont assurément devoir s’ajuster en utilisant la compétence – plus que jamais primordiale – de l’agilité et de l’adaptation continue.

Tout en s’assurant d’une des pierres angulaires de la performance des équipes : l’esprit ou l’unité d’équipe. Cela se traduit par une dynamique collective et relationnelle optimale mêlant solidarité, collaboration et coopération.

Organiser le changement sans se précipiter

Il est en effet essentiel de travailler sur la vision et la co-construction d’un projet commun intégrant chaque acteur de l’organisation.

L’expérience du confinement a démontré que, naturellement, l’organisation de l’entreprise tente de poursuivre son  fonctionnement et ses objectifs sans repenser si cela fait sens et si cela est efficient pour les nouveaux enjeux de demain. C’est là toute l’homéostasie du système !

Attention à ne pas tomber dans le travers de déconfiner « tête dans le guidon », sans transition ni recul. Attention à ne pas décider dans l’incertitude, hâtivement, sans garantie d’efficacité. Ou au contraire à tarder à réagir, après force analyses sur une
situation qui a, depuis, évoluée.

Découvrez l’article intégral en cliquant ici.

Tags: , ,