Les millennials réinventent le sens du travail !

Les jeunes diplômés d’aujourd’hui ne ressemblent en rien à leurs aînés ! Plus connectés et mieux informés, ils exigent de l’entreprise qu’elle respecte leurs valeurs et leurs aspirations, et se soucie de leur bien-être. Zoom sur cette génération Y qui réinvente la notion « Travail » …

 

Julie, 23 ans, un CDI dans la com et un burn-out à la clé !

 

Quand à la sortie de son école de commerce, Julie décroche un CDI dans une agence de com, elle se dit que les fées du travail se sont penchées sur son berceau.

 

Mais très vite, la situation se dégrade !Julie doit faire face à une charge de travail inadaptée, au regard de son inexpérience. Le mal-être s’installe et, avec lui, son cortège de manifestions psycho-somatiques : sommeil dégradé, douleurs abdominales, et crises de larmes ! Julie est à la limite du burn-out, bien qu’elle refuse de se l’avouer. Son cas est-il isolé ? Malheureusement non …

 

Vers un meilleur équilibre des temps de vie

 

Contrairement à leurs aînés, les millennialsclament haut et fort qu’ils ne souhaitent pas consacrer l’intégralité de leur temps et de leur énergie au travail ! Décomplexée la génération Y ? Assurément !

 

Selon une étude publiée par l’IFOP en mai 2017, 27 % des jeunes diplômés aspirent à davantage de souplesse dans la gestion de leurs horaires, et 16 % réclament la possibilité de télé-travailler. L’argument avancé ? À quoi bon se lever aux aurores et perdre une heure dans les transports pour rédiger des mails au bureau, alors qu’on peut s’acquitter de cette tâche à distance !

 

Un management éclairé, sinon rien !

 

Toujours selon l’IFOP, 42 % des jeunes diplômés considèrent que leur bien-être au travail est directement corrélé à la possibilité d’un dialogue ouvert et bienveillant avec leur hiérarchie. Autrement dit, c’est au manager que revient la responsabilité de donner du sens au travail !Un défi majeur, que les entreprises ne pourront relever qu’en se tournant vers le management intergénérationnel …

 

La quête de sens au travail : un marqueur fort de la génération millennials !

 

L’époque où les cadres acceptaient mécaniquement la politique de leur entreprise est révolue ! Les jeunes diplômés aspirent désormais à co-construire le cadre et le sens à leur travail. Ils attendent de leur entreprise qu’elle investisse davantage dans la qualité des rapports humains et conduise une politique respectueuse des collaborateurs et de l’environnement.

 

La transformation des entreprises est complexe. Il n’est souvent pas acceptable pour ces jeunes de perdre du temps avec les outils non digitaux, désormais obsolètes. Il est également incompréhensif pour la génération Y de subir le manque d’agilité, de transversalité, ou encore d’innovation.

 

Et si l’entreprise passe outre ces valeurs ?La perte de sens au travail peut conduire au brown-out : cette « baisse de courant » survient lorsqu’on ne comprend pas (ou plus) le sens profond de son engagement professionnel.

 

Les entreprises face au besoin de fidéliser leurs salariés

 

S’ils ont le sentiment d’exercer un bullshit job(ou « métier à la con »), les millennialsn’hésitent plus à quitter leur entreprise pour se reconvertir, parfois dans des secteurs éloignés de leur formation initiale. L’artisanat ou le commerce de proximité attirent les jeunes cadres, qui trouvent là le moyen de retisser du lien social. Et cet exode est appelé à s’amplifier dans l’avenir …

 

Notre cabinet accompagne de plus en plus de jeunes en phase de transition. Souvent Bac+5, ils ne se retrouvent pas dans leur métier et souhaitent s’orienter vers une carrière plus porteuse de sens. Quitte à s’orienter parfois vers des métiers plus manuels ! Leurs questions pourraient se résumer ainsi : Comment donner du sens à ce que je fais ? Et surtout, comment reprendre du plaisir dans la vie professionnelle ?

 

Il devient donc urgent de former les dirigeants d’entreprises au management intergénérationnel, pour qu’ils intègrent les attentes de cette génération. Ils pourront alors mieux accompagner leurs jeunes collaborateurs, et co-construire avec eux le sens qu’ils donnent à leur travail …

 

 

 

 

 

 

Tags: , , , ,