CARRIÈRES AU FÉMININ N°1 – postes de demain

Carrières au féminin – postes de demain : prenez part à l’économie numérique de demain voire d’aujourd’hui, en devenant chief digital officer ou pourquoi pas Customer success manager. Vous n’avez jamais entendu parler de ces postes ? Alors découvrez ces métiers de demain pour devenir la femme 3.0 que vous rêvez d’être. Voici une cartographie des métiers à conquérir.

image-femme-bras-en-lair-dos-article-blog

« 60% des métiers de 2030 n’existe pas encore »

Un chiffre choc révélé par Catherine Barba, experte du commerce électronique et de la transformation numérique, lors de la dernière Journée de la Femme digitale, le 13 mars 2015. Aujourd’hui encore, en 2020, le digital est donc bien aujourd’hui encore une opportunité à saisir.

Les femmes soient de plus en plus connectées au réseau via leur profil LinkedIn ou Twitter. Elles ne représentent pourtant que 28% des effectifs de la nouvelle « french tech », selon les chiffres du Syntec Numérique. La raison ? La vision très masculine que l’on peut avoir sur le monde numérique. Pourtant il n’en est rien.

« il faut apprendre à vos filles à coder car ce métier n’a pas de sexe », indique Sheryl Sandberg, actuelle numéro deux de Facebook.

Car les emplois du numérique ne se limitent pas aux postes d’ingénieurs. De nouveaux métiers apparaissent où les femmes peuvent exceller et se libérer des stéréotypes, générateurs du plafond de verre.

Carrières au féminin – postes de demain : Chief Digital Officer (CDO) et Data Scientist : aider votre entreprise à passer à l’ère du digital, c’est booster votre employabilité

Soyez le moteur de la transition digitale de votre entreprise en vous proposant comme Chief Digital Officer (CDO). Votre rôle : œuvrer à la transformation numérique de votre boîte sera votre mission principale.

Bien que récent, ce poste est devenu indispensable. C’est l’une des principales conclusions de l’étude « Growing the digital Business : Accenture mobility research 2015 »,  réalisée par le société de services Accenture.

Aujourd’hui, sur 1925 décideurs en matière de stratégies numériques et technologiques de 15 pays différents interrogés, 80% se sont dotés d’un manager spécifique, un Chief Digital Officer. Pour Antonin Torikian, directeur de l’institut Fabernovel, « la fonction de CDO s’est officialisée et apparaît dans les organigrammes ».

Mais attention. Les rôles et les responsabilités diffèrent selon les entreprises. Néanmoins, il y a des fondamentaux dans ce poste-pivot. Les grandes sociétés misent aujourd’hui sur le CDO pour insuffler les changements structurels et culturels qu’impose l’arrivée du digital afin d’éviter que leurs modèles économiques ne deviennent obsolètes (« uberisés ») par de jeunes start-up concurrentes.

Chef d’orchestre de la transition numérique, souvent intégré au comité de direction, le Chief Digital Officer est donc un poste-clé à saisir dès à présent.

Toutefois, le CDO n’existerait pas sans son Data Scientist. Comme le souligne Antonin Torikian, « une organisation qui se numérise génère beaucoup de data ». Des données qu’il est nécessaire de traiter. C’est là la responsabilité du data scientist : un responsable de la gestion et de l’analyse des métadonnées. Sa mission ? Explorer les données de multiples sources dispersées. Pour cela, il doit donc maîtriser les techniques du data-mining et les outils informatiques liés au traitement de données tout en disposant d’un savoir-faire dans le secteur d’application des données analysées (finance, marketing, …).

Très convoités par les chasseurs-de-tête, les data-scientists sont encore très rares sur le marché du travail et donc très convoités par les entreprises en voie de digitalisation. Alors si ce poste vous ressemble, foncez quitte à entamer dès à présent une formation technique afin de prétendre au poste.

À lire : Emmanuelle Galou, 27 ans et surtout data-scientist jusqu’au bout des doigts

Carrières au féminin – postes de demain : E-merchandiser, UX et UI Designer : des métiers à personnaliser

Certains métiers existaient déjà avant la révolution du digital mais ont dû se recomposer avec celle-ci. C’est le cas du merchandiser avec l’arrivée du e-commerce, il est devenu E-merchandiser. A savoir, le responsable merchandising sur le web.

Opérant pour des sites de e-commerce, l’objectif du e-merchandiser est de booster leurs ventes. Il doit donc trouver l’ergonomie parfaite des rubriques du site afin d’en simplifier la navigation et la recherche, trouver la présentation des produits la plus valorisante, rendre leur achat possible en seulement quelques clics, tout en réalisant des études de marché sur les attentes et besoins des clients. Alors si vous êtes curieuse, créative voire même inventive, le e-merchandising est fait pour vous.

A vos côtés, vous trouverez un UX ou UI designer. Un quoi ? UX et UI sont les acronymes de User expérience ou de User Interface. Il s’agit d’une spécialisation récente du métier de web designer. Le premier s’intéresse à l’expérience utilisateur tandis que le deuxième à la conception de l’interface produit. L’avancée rapide des nouvelles technologies a engendré de nouvelles qualifications car les interfaces se sont démultipliées : ordinateurs, tablettes, smartphones ou encore objets connectés.

Grâce à ces designers 3.0, les interfaces des sites ou des applications sont aujourd’hui construites en tenant compte des nouvelles technologies comme la navigation tactile, la rotation portrait/paysage sur support mobile, l’interactivité des zones d’actions et la vocalisation. L’expérience utilisateur est aujourd’hui au cœur de l’innovation. Ces nouveaux designers doivent à présent être à la recherche de l’émotion.

Carrières au féminin – postes de demain : Customer Success Manager, Community Manager, Traffic Manager… : un monde de réseaux où le client est au cœur de l’entreprise

Le contact humain même au travers d’un écran reste essentiel et ces nouveaux métiers se redéfinissent également en fonction de vos clients ou potentiels clients. Pour cela, trois nouveaux métiers ont été créés expressément pour prendre soin d’eux.

Il y a l’ancêtre du responsable relation client. A l’ère du digital, il est devenu le Customer Success ManagerPoste venu d’outre-Atlantique, son objectif principal est de fidéliser les clients en étant particulièrement attentif aux comptes à haut potentiel. Il se fait son avocat auprès de l’entreprise. Pour accomplir cette tache, vous devez maîtriser les techniques de vente, de marketing, de communication et bien évidemment les nouvelles technologies.

S’ensuit ensuite le fameux Community Manager. Le rôle de cet expert des communautés web est de fédérer un groupe d’internautes autour d’un intérêt commun. Une fois rassemblé, le travail consistera à animer les échanges tout en veillant au respect des règles de bonne conduite au sein de la sphère, tel un animateur. Ce porte-parole est en effet le lien entre la marque/association/personnalité et son public sur le web Il peut en temps réel définir les attentes, les besoins voire les critiques des consommateurs. Il est le garant de la E-réputation de son client.

Réactivité, proactivité et humour sont donc indispensable pour ce travail. Si vous avez ces trois qualités, devenez community manager !

Derrière le trafic virtuel des clients sur le site ou les applications d’une marque se trouve aussi un Traffic manager. Son champ d’action est large. Il est chargé de programmer et de suivre les campagnes publicitaires interactives de son client. Il doit en même temps garder un œil attentif sur les mouvements de la concurrence. Avec une main sur la courbe d’audience, il doit veiller à créer, stimuler le trafic tout en réduisant au maximum son coût. Ingéniosité et curiosité sont donc de mise.

Au-delà de ces postes clé, bien d’autres métiers existent encore. Si vous êtes intéressées par la formation via le monde digital (MOOCs, vidéo, reverse mentoring, blended learning, …), découvrez le poste de Digital Learning manager et transformez le paysage de l’apprentissage.

Des nouvelles compétences sont également requises pour devenir Cloud solutions broker, l’intermédiaire entre les géants du Cloud Computing et les entreprises. Avec sa parfaite connaissance du marché, il propose à ses clients des offres sur mesure en SAAS, PAAS ou IAAS.

A l’heure de la digitalisation des entreprises et des lancements de start-ups quasi quotidiens, les postes à pouvoir sont nombreux. De l’assimilation de compétences connexes à un total changement de voie, c’est le moment de sauter le pas. Le monde numérique n’attend qu’une chose : se féminiser, enfin.

Un dernier conseil pour prendre son envol professionnel vers ces nouveaux métiers : identifiez votre job de demain, n’hésitez pas à échanger avec votre direction et vos RH. Enfin préparez-vous à prendre ce virage digital (formation, pitch pour se vendre, coaching,…). Maintenant que vous êtes prêtes : postulez !

Carrières au féminin – postes de demain : aller plus loin avec un peu de lecture

Voici quelques conseils lectures pour aller plus loin dans le sujet.

> Partagez vos expériences, votre vécu de Carrières au féminin, avec nous ! team@birdsconseil.com !

> A découvrir : nos autres articles dossier Carrières au féminin :

 

> A découvrir : nos articles dossier Carrières au féminin :

N°2 – transformation digitale

N°3 – Parlez digital : petit abécédaire pour être “In”

N°4 – Le Leadership au féminin, une richesse pour l’entreprise

N°5 – Les femmes et le management intergénérationnel

N°6 : vie privée, vie professionnelle : comment tout concilier ?

Tags: , , , ,